Yoshie ARAKI
David RYCROFT
Yoshie ARAKI
Jonathan SHIMONY
Yoshie ARAKI
Jacky KOOKEN
Damien BROHON
Yoshie ARAKI
Joseph-Antoine d'ORNANO
Ezgi BEYAZIT

Exposition collective du 27 mai au 27 juin 2009 avec : Surendra SonarBhavna SonawaneVickram Zutshi et C.F. John

Soirée littéraire le samedi 13 juin à partir de 18h avec trois auteurs indianistes et leurs ouvrages : C. Poggi, A. Astier et G. Clot. Commissaire d'exposition : Deborah Jenner, historienne de l'Art. Lire la presse

im accueilSurendra Sonar

L’art du sous-continent se distingue de l’art occidental sur le plan de sa réception. Le plaisir des spectateurs indiens ne procède pas d’une admiration pour une bonne imitation, pour un effet d’illusion réussi ou pour un surcroît d’émotion. La première fonction de l’art indien est précisément de purger l’émotion, d’arrêter les turbulences de l’esprit dans une « contemplation » ou « absorption » esthétique. L’art, tout comme la nature dans ses manifestations les plus grandioses ou les plus touchantes, peut nous permettre d’approcher cet ‘invariable milieu’ dans notre monde en perpétuelle révolution.

Ceci est rendu possible grâce à l’identification complète, au-delà de toute distinction de sujet et d’objet, avec le sentiment lui-même, le rasa. Rasa est le contraire d’une réponse émotionnelle à un art qui provoquerait en nous des réactions incontrôlées, telle que l’envie de fuir ou de se s’approprier des objets. Ce que le rasa nous apporte est une suspension totale d’intention particulière (arthabriyâkâritva).

Un tel mode impersonnel reconnaît que l’univers, à la fois terrible et fascinant, n’est qu’une chimère faite d’apparitions et de disparitions. Ce qui reste n’est que la conscience qui se goûte elle-même, ou le shanta-rasa. Nous nous éveillons à la beauté du monde en sachant que nous sommes les yeux de dieu (Tat tvam asi) dotés d’une sagesse infinie. Shanta rasa représente le calme qui vient de la contemplation de la nature divine perçue dans l’art.

L’art, ainsi compris, suscite la paix naturelle de l’esprit. Le monde entier est reconnu pour ce qu’il est. Ce que nous voyons à travers un tableau est l’énergie cosmique (rtam) en train de s’exprimer dans le multiple (couleurs, formes, etc). Les artistes contemporains indiens, tout comme leurs prédécesseurs, créent dans le but d’évoquer ce qui n’a pas de forme, l’espace du cœur : « l’Invariable milieu » ou shanti rasa.

Deborah Jenner, Commissaire de l'exposition, historienne de l'Art, spécialiste de l'Art indien.

> arte sacra contemporanea

Invitations

Vous souhaitez être tenu informé de l'actualité de la galerie ? Merci de laisser vos coordonnées ci-dessous.

En partenariat avec

AUPbanner2

francica

korean fine arts

geantgood

Art et Design Magazine

CaptureAD12web

MONTΞ DΞI FIORI

COLLECTIF INTERNATIONAL
d’ARTISTES

simonaweb

Galeries associées

logofisholive2

urbana3

 

 


Capturesyros2

Logospazio

CaptureAlberto2

En permanence à la galerie

La Galerie Métanoïa propose une sélection d'art contemporain dans une perspective pluriculturelle.

Yoshié ARAKI

Joseph-Antoine d'ORNANO

Jonathan SHIMONY

Yuho TAKAHASHI

David RYCROFT

Damien BROHON

Laurent SEBES

Karma PHUNTSOK

LES POISSONS CéLESTES, Une Anthologie marine

CaptureFISH